Article Summer BI 01, 3 idées reçues
BI

Summer BI #1 – Vous êtes déjà un Data Analyst !

Par Fanny B. le 30 juillet 2019
La Summer BI est une série d’articles courts pour votre lecture de l’été. L’objectif ? Revoir ou découvrir les concepts de base de la Business Intelligence pour mieux comprendre son intérêt dans le cadre de votre activité. Vous pourrez alors débuter la rentrée avec tout le bagage nécessaire pour une mise en oeuvre de ces concepts au sein de votre équipe.

“La Business Intelligence, ce n’est pas pour nous.”

Voici une remarque que nous entendons (trop) souvent et qui est, à chaque fois et sans aucune exception, fausse ! La BI est accessible à toute entreprise, quelle que soit sa taille ou son activité (nous verrons dans un prochain Summer BI que tout le monde dans l’entreprise peut accéder à la donnée). D’ailleurs, toutes les entreprises font un peu de BI sans le savoir, (oui oui, vous aussi !) ne serait-ce que parce qu’Excel est un outil de BI (archaïque, certes, mais néanmoins de la BI) ! Excel sert à transformer des données dans le but d’obtenir de l’information pour prendre des décisions. Soit la définition même de la Business Intelligence !
Alors, pourquoi continuons-nous de penser que la Business Intelligence n’est pas pour nous, ou pas-tout-de-suite/on-verra-plus-tard ? Nous avons identifié 3 idées reçues qui peuvent expliquer cela.

Préjugé n°1 : “je peux déjà tout faire sur Excel”

Certes, Excel est un outil très performant. Néanmoins non, on ne peut pas tout faire avec, encore moins tout automatiser ! C’est d’ailleurs bien souvent la catastrophe lorsque la personne qui gère ces précieux fichiers Excel part en vacances ou tombe malade en période de clôture ! Vous savez cette personne, qui chaque semaine ou chaque mois doit répéter le même traitement manuel des données, en prenant garde à ne pas faire d’erreurs d’inattention ou de copier/coller. C’est un travail fastidieux, répétitif et très (très) chronophage.

La BI automatise ce travail, tout en permettant :

  • d’avoir une donnée fiable, à jour, à tout moment et partout
  • d’offrir de nouvelles missions à Mme ou Mr Excel pour par exemple passer plus de temps sur l’analyse de la donnée que sur son traitement
  • d’obtenir un nouveau regard sur ses données avec différentes mises en forme visuelle (c’est la data visualisation), permettant de tirer des informations qui auraient été invisibles sur un tableau
  • Et enfin d’intégrer d’autres sources de données et indicateurs qu’il aurait été trop complexe de gérer sur Excel en plus du reste

Préjugé n°2 : “la BI c’est pour les grands groupes”

On pense souvent que les grands groupes ont de grandes volumétries de données et que c’est pour cette raison qu’ils ont besoin de BI. C’est vrai, les grands groupes ont de grands volumes de données. Mais ils ont aussi beaucoup d’employés qui pourraient traiter cette donnée. Ils pourraient même avoir une personne dédiée à cela. L’entreprise de 15 personne a certes moins de données (et encore, ce n’est pas toujours vrai) mais a également moins de ressources pour les traiter. Il est pourtant tout aussi stratégique pour la petite entreprise que pour le grand groupe de pouvoir piloter son activité pour se développer.
Alors c’est un grand NON ! La BI n’est pas que pour les groupes, bien au contraire, les PME ont tout à gagner à investir dès à présent dans la donnée pour avoir un avantage stratégique sur leurs concurrents et préparer sereinement l’explosion des volumes de données des années à venir.

Préjugé n°3 : « un projet de BI c’est long et complexe »

On a tous en tête l’image du projet BI qui implique uniquement des experts techniques et dont on ne voit pas le bout. Mais cette vision est obsolète ! Aujourd’hui, on voit des projets BI de toute taille, et cela peut débuter à une dizaine ou une quinzaine de jours ! Cela est possible parce que les solutions se sont simplifiées (tout en devenant plus performantes) et parce que l’on peut prioriser ses besoins, procéder étape par étape pour avoir un résultat rapide et fonctionnel, sans se lancer dans des usines à gaz qui ne verront jamais le jour. Les projets ont toujours une part de technique mais impliquent tout autant si ce n’est plus, les utilisateurs finaux et les métiers que la DSI.

Vous l’aurez compris, la BI est aussi pour vous ! Dans un prochain Summer BI, nous vous expliquerons ce que la BI permet, très concrètement.

LinkedIn Google+ Email
Découvrez également...