SUMMER BI #4 - Quatre problématiques métier, une réponse : la BI
BI

SUMMER BI #4 – Trois problématiques métier, une réponse : la BI

Par Fanny B. le 12 août 2019
Assez de théorie pour cette série d’articles Summer BI, passons au concret ! Le digital bouleverse les pratiques métier et la BI devient peu à peu un allié incontournable de l’entreprise.

Marketing, ventes, logistique, finance… PME ou grand groupe, découvrez comment la BI peut répondre à des problématiques métier bien différentes.

BI & Marketing :  mieux cibler ses campagnes et fidéliser ses clients

Séduire, enchanter, fidéliser sont trois des principaux défis du Marketing au quotidien. La BI au service du Marketing trouve tout son sens dès lors que les équipes doivent démontrer la pertinence et l’efficacité de leurs décisions. L’analyse de la donnée est ce qui permet aux équipes de suivre les résultats de l’ensemble des actions menées. De nombreuses solutions dédiées permettent de mettre en avant un certain nombre d’indicateurs (via une solution de marketing automation, son compte Google, son CRM, son back office e-commerce ou même son ERP). Ceci étant dit, il est bien souvent difficile pour les équipes Marketing de disposer d’une vue consolidée du résultat de toutes les actions et du parcours client à 360°.

Une solution de BI va permettre la centralisation de toutes les données utiles, qu’il s’agisse des ventes en magasin, des ventes en ligne, des visites sur le site, des campagnes adwords, des envois/ouvertures de newsletters, de l’utilisation des promotions… permettant ainsi une analyse plus étendue du résultat de n’importe quelle action sur les ventes, la fidélisation client ou la visibilité.

 

Gif Mad men : Bi & Marketing, mieux cibler ses campagnes

 

La BI va permettre de créer des segments client et/ou lead/prospects en se basant sur de nombreux critères provenant de différentes sources (exemple : je veux la liste des nouveaux clients ou clients réactivés ayant ouvert la newsletter de la collection automne/hiver et qui ont acheté en ligne/en magasin avec un code promo particulier). À terme, ceci permettra d’obtenir des listes de cibles très précise en vue d’adresser les bons messages, aux bons moments et aux bonnes personnes. En clair, la BI permet au Marketing de tendre vers une personnalisation de plus en plus pointue.

BI & Vente : une gestion des clients et prospects simplifiée

Contrairement aux équipes marketing qui vont passer du temps à jouer et à croiser les données ventes et clients, le commercial a quant à lui besoin d’informations concrètes et rapidement. L’outil principal des commerciaux est leur CRM dans lequel ils retrouvent notamment toutes les opportunités en cours/gagnées/perdues et la planification de leurs rendez-vous. Ce qu’un commercial attend de la BI, c’est de

  1. disposer d’une vision claire de ses performances versus ses objectifs
  2. pouvoir optimiser les relances et les rendez-vous avec ses clients/prospects sans manquer aucune deadline importante.

Pour répondre à ces besoins et ainsi faciliter son quotidien, le commercial aura besoin d’une intégration des indicateurs BI directement dans son CRM. Il pourra, par exemple, à tout moment :

  • suivre l’atteinte – ou non – de ses objectifs (taux de transformation, pourcentage de new business, de CA total,…) à l’instant T et l’estimer sur l’ensemble de la période
  • identifier les factures en retard de paiement (grâce à l’intégration de données ERP dans la BI)
  • avoir une liste sur sa page d’accueil de tous les clients / prospects qu’il n’a pas contacté depuis x jours / mois / semaines

BI & logistique : vers l’optimisation de la supply chain

L’optimisation des stocks ou de la production peut devenir un véritable casse-tête tant les données peuvent être volumineuses et les indicateurs complexes. La data a encore du mal à arriver jusqu’aux employés des entrepôts ou sites de production. Elle s’avèrerait pourtant être une réelle et précieuse source d’économie pour les entreprises. La BI doit donner pleinement accès aux données des fonctions logistiques pour optimiser et automatiser l’ensemble des processus de la supply chain.

Pour les équipes de production, on peut par exemple retrouver, au cœur des sites de production, des écrans visibles par tous et qui projettent les indicateurs BI de performances tels que le taux de rendement et de productivité ou encore les durées moyennes par cycle de production. Chacun a alors connaissance des performances du jour, ceci permettant une prise de décision immédiate pour atteindre les objectifs fixés.

Côté gestion des stocks, le responsable logistique a la possibilité d’être davantage proactif en accédant, par exemple, directement sur sa tablette à des prévisions de vente par rapport à l’année dernière pour prévoir les quantités de stocks (en évitant au maximum les ruptures) ou encore identifier avec plus de facilités des stocks dormants !

Cette liste d’exemples n’est pas exhaustive ! La BI a également toute sa place dans les domaines de la finance ou encore des ressources humaines. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

LinkedIn Google+ Email
Découvrez également...