tendances bi 2021 business intelligence
BI

Quelles sont les tendances Business Intelligence 2021 ?

Par Fanny B. le 21 janvier 2021

Des tendances très concrètes cette année en Business Intelligence ! La plupart ont démarré en 2020 et ne demandent qu’à exploser en 2021.

Le SaaS, plus qu’une tendance, une nouvelle norme !

Nous avions hésité l’année dernière à mettre le SaaS dans les tendances de 2020. Si nous avions su la rapidité de son développement, nous n’aurions pas hésité plus longtemps ! En 2021, pour les plateformes de BI, le SaaS devient quasiment une nouvelle norme. Et pourtant, en début d’année dernière, passer sa solution de BI et ses bases de données dans le cloud, avec toutes ses datas, pouvait paraître encore bien aventureux pour la majorité des entreprises. Pour les plus grandes d’entre elles, la démarche demande encore aujourd’hui de la réflexion tant elle impacte l’architecture du SI. Mais pour les plus petites structures, la question se pose souvent moins. Les gains de mise en œuvre et de coûts sont rapidement trouvés ! Nous nous attendons donc à une année 2021 où la tendance On premise / SaaS tendra à s’inverser.

Vers un accès aux analyses plus rapide ? En temps réel ?

Depuis plusieurs années, beaucoup de solutions de BI mettent en avant la possibilité de faire des analyses en temps réel. Dans les faits, peu arrivent encore à répondre aux vrais besoins des utilisateurs sur des volumes de données conséquents et complexes. Souvent, il va être possible d’interroger des petites bases de données en temps réel, mais pas tout un système.

Alors si le temps réel n’est pas encore totalement à l’ordre du jour de cette année 2021, l’objectif sera, a minima, de réduire le temps de mise à disposition des données. Notamment au niveau des grandes organisations où les processus de mise à jour de l’information sont souvent lourds et longs.

L’année 2020 a prouvé à de nombreux secteurs qu’en période de crise, on ne peut piloter son activité qu’avec la donnée. Et pour que celle-ci soit efficace, il faut qu’elle soit disponible rapidement et mise à jour à intervalle régulier. L’analyse au trimestre n’était pas une option suffisante pendant la crise sanitaire. Une vision hebdomadaire, si ce n’est journalière, était souvent requise dans de nombreux domaines.

Analyses prédictives toujours au cœur des tendances

C’était d’ores et déjà l’une des tendances pour l’année 2020. Et la crise sanitaire ne nous aura pas fait mentir ! On a rarement porté autant d’intérêt au prédictif.Les évolutions du côté solution sur le prédictif restent cependant encore trop timides. La demande des utilisateurs est pourtant croissante en la matière. Un certain nombre de fonctionnalités prédictives sont apparues sur les solutions de BI mais les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des espérances.

Et pour cause, les éditeurs ont tâché d’apporter de la transparence à leurs algorithmes pour une meilleure compréhension et prise en main. Il en ressort que l’IA ne sait pas bien gérer les “cas particuliers” pour le moment. Ainsi, les prédictions sont souvent trop peu fiables. C’est sur cet aspect des algorithmes que devront s’améliorer les analyses prédictives en 2021.

Une culture data literate globale fait exploser la demande de libre-service

On le constate chez les clients que l’on accompagne : les utilisateurs ont plus que jamais la volonté d’être autonomes sur leurs données et leurs analyses. Le concept de “libre-service” paraissait bien accessoire au début des plateformes de datavisualisation modernes, et pourtant… L’intuitivité de la solution est devenue un critère de choix pour sélectionner sa plateforme BI.

On constate surtout que les utilisateurs, devenus au fur et à mesure des années de plus en plus data literate, ont commencé par vouloir créer leurs propres graphiques, puis leurs règles de calcul. Ils ont aujourd’hui la volonté de croiser eux-mêmes les données issues de leur différents systèmes pour accéder à toujours plus d’exploration.

Si la partie graphique des plateformes de dataviz est maintenant plus qu’intuitive, il faudra qu’il en soit autant pour la partie préparation des données. Des efforts ont été faits sur ce point chez les éditeurs. Mais toutes les fonctionnalités sont encore loin d’être couvertes pour être accessibles à tous. La tendance du “Low code” arrive donc aussi en BI !

Le data storytelling va enfin se faire une place de choix dans le partage de la data

Les fonctionnalités de data storytelling sont depuis de nombreuses années présentes dans les solutions de data visualisation. Elles restent cependant peu utilisées par la majorité des utilisateurs qui préfère l’interactivité de la data discovery plutôt que la story souvent figée. Et pourtant, phénomène directement lié à la tendance précédente, la culture de la data au sein de l’entreprise grandit, entraînant des utilisateurs de plus en plus autonomes avec leurs données et leurs analyses. Ces analyses, ils doivent pouvoir les partager efficacement afin d’en tirer des conclusions.

La story semble alors être le support à privilégier pour apporter visuels et explications à ses collaborateurs, que ce soit en réunion physique ou à distance. Nous attendons de cette année des optimisations design aussi sur les stories pour que les utilisateurs puissent mettre en avant le résultat de leurs graphiques, indicateurs et analyses.

Je veux en savoir plus

LinkedIn Google+ Email
Découvrez également...