OroCommerce version 3.1 LTS
E-commerce

OroCommerce dévoile sa version 3.1 LTS

Par Julien V. le 12 février 2019
La version LTS (Long Term Support) estampillée 3.1 d’OroCommerce, OroCRM et OroPlatform est désormais disponible en ce début février. Cette release marque la fin d’une version 3.0 qui avait posé les bases de la migration de l’application en Symfony 3.4 LTS, et le début d’une version qui sera supportée jusqu’en 2022. Voici un récapitulatif des optimisations et nouveautés les plus significatives.

Un nouveau système de versionning

Dans la mesure où Symfony prévoit de dévoiler sa version 4,4 LTS un peu plus tard cette année et qu’il n’y aura plus de versions de Symfony 3.x, OroCommerce passe directement à Symfony 4 et annonce que sa prochaine version après 3,1 LTS sera 4,0 Beta (il n’y aura pas de version 3,2).

Une nouvelle expérience utilisateur pour le back office

Parmi les principales nouveautés de cette version qui hérite d’un grand nombre de fonctionnalités déjà présentes dans la version 3.0, on peut noter la présence d’un back-office complètement repensé en termes d’expérience utilisateur avec un accès plus rapide à l’information et une lisibilité accrue.

De nouvelles possibilités pour le tunnel de commande

Il sera désormais possible pour un client non enregistré de s’inscrire au début du tunnel d’achat.

De nombreux ajustements techniques ont été réalisés sur le tunnel d’achat permettant de disposer d’un process d’achat plus fluide et plus performant avec techniquement moins d’appels et donc moins de traitement par le serveur hébergeant la solution.

Le mail de confirmation envoyé aux clients lors d’une commande contiendra désormais toutes les informations affichées lors de la confirmation d’achat.

Par ailleurs, le module RGPD autrefois disponible en tant qu’extension dans la version OroCommerce 1.6 LTS est désormais intégré nativement à l’application et peut être activé simplement via le back-office.

Une version toujours plus sécurisée et monitorée

OroCommerce communique désormais avec un serveur websocket via une connexion SSL/TLS pour toujours plus de sécurité. Afin de réduire encore les risques liés à cette technologie, l’entête Origin est désormais vérifiée afin de contrecarrer les attaques CSWSH.

Un nouvel outil de monitoring fait aussi son apparition, permettant de monitorer tous les composants de l’application au travers d’un simple point d’entrée web.

Des outils plus simples pour les intégrateurs tel que Synolia

OroCommerce intègre désormais une API permettant de créer plus simplement des applications mobiles de type PWA avec pour contenu des informations clients issues de la boutique.

Le moteur de rendu des prix a connu de grands changements permettant désormais de travailler de pair plus facilement avec des sources de données telles qu’un ERP. Il est désormais possible d’envisager l’intégration des prix produits au format temps réel.

Le module de rapport permettant d’extraire toutes les informations enregistrées au sein de l’application peut désormais être configuré de manière à ne plus dégrader les performances de l’application lors de la génération de rapport trop gourmand en ressources.

La génération des assets est désormais réalisée par le biais de webpack, ce qui permet une génération à la fois plus rapide et plus simple. Webpack étant aussi plus ouvert, il est plus facile pour les développeurs frontend d’intégrer de nouveaux outils Javascript.

Quelques fonctionnalités supprimées ou en passe de l’être

La synchronisation avec les serveurs Microsoft Exchange n’est plus supportée, et la synchronisation des données avec Magento 1 non plus.

En outre, le module d’addon Outlook est désormais considéré comme déprécié et sera définitivement abandonné dans la version 4.1 LTS.

Une version 4.1 riche en nouveautés d’ores et déjà annoncée

D’après l’éditeur, la plupart des nouveautés listées ci-dessous seront incluses dans la version 3.1 LTS de l’application sous forme de mise à jour.

Le mariage de l’E-Commerce et du CRM

De nouveaux dashlets de dashboards devraient apparaître afin d’afficher encore plus d’informations sur les données présentes au sein d’OroCommerce.

Les mails transactionnels et déclenchés via des workflows apparaîtront désormais sous forme d’activité sur les clients, les utilisateurs clients et la vue compte.

Autre nouveauté à venir : il sera possible d’intégrer le détail d’un devis (lignes de devis, montants, etc.) au sein même d’un modèle d’email et avec la possibilité de l’envoyer au client.

Un nouveau workflow sera développé afin de permettre aux commerciaux ayant accès au back-office de mieux suivre les différentes étapes de la vie d’un devis.
Ces étapes offriront de nouvelles interactions et de nouvelles possibilités de négociation au client côté boutique.

De nouvelles fonctionnalités CMS

Il sera également possible d’éditer directement le code source d’une page CMS afin de publier le code HTML généré à partir d’outils tiers.

De manière plus simple qu’actuellement, les pages CMS pourront contenir tout types de fichiers hébergés sur le serveur tels que des images, des fichiers PDF, etc.

De nouveaux widgets devraient voir le jour tel que des carrousels d’images configurables ou des blocs d’affichage de produits à partir de segments paramétrés par l’utilisateur en back-office.

En conclusion

A travers cette nouvelle version et la publication de sa roadmap 2019, l’éditeur d’OroCommerce démontre sa volonté de faire évoluer sa solution. OroPlateform se place comme un socle à la pointe technologique (API pour le PWA, migration en Symfony 4.x).

Aucun doute : OroCommerce version 2019 séduira les techniciens mais aussi les marchands BtoB les plus ambitieux avec toujours plus de fonctionnalités natives.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

LinkedIn Google+ Email
Découvrez également...