webperformance-header
E-commerce

Webperformance : comment optimiser le temps de chargement de vos pages ?

Par Romain le 9 décembre 2022

 Lecture 6 minutes

L’impact de la webperformance des pages de votre site sur votre activité commerciale en ligne n’est plus à prouver. Désormais, il s’agit d’obtenir le meilleur temps de chargement possible et, surtout, de le maintenir. Pour cela, il existe des solutions, et de multiples leviers d’optimisation. Chez Synolia, nous sommes spécialisés en audit de performance et en optimisation de plateforme e-commerce. Et nous vous aidons à y voir plus clair.

La webperformance : une recette complexe aux ingrédients multiples

Selon MDN Web Docs, la performance d’un site web  se définit par la capacité à :

  • Réduire le temps de chargement global
  • Rendre le site accessible le plus tôt possible
  • S'assurer que le site soit fluide et interactif
  • Améliorer les performances perçues (le site peut sembler se charger plus rapidement qu'il ne le fait réellement, cela a un impact positif sur l'expérience utilisateur)
  • Mesurer et optimiser

 

En cela, la webperformance s’apparente à un travail d’artisan qui nécessite réflexion et attention quant à :

  • La solution choisie, la qualité de ses éventuelles surcharges et le respect des règles lors de la réalisation du spécifique, notamment en front-office (activation des compressions nécessaires à la réduction du poids de pages, minification et logique de chargement des fichiers CSS, Javascript et des pages HTML, suppression des Javascript bloquants…)
  • L'écosystème technique la capacité des serveurs à délivrer rapidement le contenu (sizing de l’infrastructure serveur, optimisation des temps de réponse serveur, gestion des caches, mise en place et configurations des CDN…)
  • La gestion des contenus (format des images et poids des médias, poids des pages, dépendance à des ressources externes…). C’est souvent dans la gestion du contenu que réside le secret, puisqu’il va être mis à jour régulièrement au gré des saisons, des collections et des opérations commerciales.

 

Optimiser la plateforme et son infrastructure d'un point de vue technique est un travail nécessaire, mais pas suffisant. Il faut aussi adapter le contenu !

 

Adapter le contenu de sa plateforme pour gagner en temps de chargement

Une fois votre plateforme développée et hébergée dans des conditions optimales, c’est du côté du contenu qu’il faut se tourner pour optimiser la webperformance.

Et c’est souvent au niveau des médias que l’on peut obtenir un gain significatif en termes de temps de chargement. En effet, une image mal dimensionnée ou mal compressée, un GTM trop chargé ou mal optimisé, sont autant d’éléments qui peuvent avoir des conséquences désastreuses sur une page web, pouvant aller jusqu’à annihiler tous les efforts réalisés précédemment.

 

Sur un site e-commerce, les médias peuvent représenter jusqu’à 80% du poids de certaines pages.

 

Les images contribuent directement à l’expérience produit et à l’expérience utilisateur sur le site. Elles doivent donc être qualitatives mais aussi s’afficher rapidement, sur chaque appareil et chaque navigateur.

Point subsidiaire, une image adaptée à un usage web est mieux référencée sur Google Images et peut directement constituer un levier d’acquisition de trafic.

Automatiser le traitement des images

Pour optimiser les médias d’une plateforme, il est possible d’agir à trois niveaux :

  • À la source
    En opérant un travail d’optimisation des médias via des logiciels appropriés, avant même d’envisager leur utilisation sur votre site. Bien que cette méthode soit encore viable, ce travail est aujourd’hui souvent délégué au CDN ou au DAM car chronophage et sans valeur ajoutée pour vos équipes métier.
  • Au niveau du CDN
    Le CDN reste l’outil le plus employé. Il permet de remplir deux objectifs principaux en lien avec la webperformance : délivrer les images au plus proche de l’utilisateur et optimiser les images à la volée. Il est ainsi possible de déléguer le travail d’optimisation des images au CDN qui se charge de convertir les images mal optimisées avant de les servir aux utilisateurs. Avec cette méthode, les équipes métier n’ont pas à se soucier de la compression des images d’origine, ce travail d’optimisation est transparent et indolore. À noter que cette méthode ne permet pas d’optimiser aussi finement les images que le DAM.
  • Au niveau d’un l’outil tiers (Digital Assets Management)
    Aujourd’hui, il existe des solutions DAM comme Scaleflex, capables de traiter automatiquement les médias. Il suffit de configurer l’outil pour automatiser le redimensionnement et la compression des médias de votre site. Ainsi, vous obtenez des visuels légers, sans dégradation de la qualité. L’utilisation d’un tel outil permet généralement une optimisation plus poussée des visuels que le CDN.

 

Des formats comme Webp/Webm/AVIF peuvent réduire jusqu’à dix fois le poids d’une image avec une qualité similaire. Mais attention car le format est à adapter en fonction du navigateur et du terminal utilisé.

Que ce soit avec le CDN ou le DAM, automatiser le traitement des médias est aussi un gain de temps et de budget, qui peut être réinvesti au profit de l’enrichissement de la plateforme et de la qualité du contenu.

Suivre et monitorer la webperformance

Pour suivre et monitorer la webperformance de votre plateforme il existe des outils comme PageSpeed, GTmetrix (partie front), Blackfire (analyse des requêtes côté serveur), Quanta, Newrelic, Google Light House…
Et Skor ! Un baromètre gratuit de tracking de la webperformance développé par Synolia.

Skor

Suite à l’optimisation de vos contenus, ces outils proposent des indicateurs pour observer l’évolution de votre webperformance. Ils permettent également d’identifier d’autres points d’amélioration, notamment techniques.

Attention toutefois à ne pas prendre toutes les recommandations au pied de la lettre. Certaines optimisations peuvent demander un investissement important (des développements chronophages et coûteux), pour un ROI faible. Il faut donc considérer chaque indicateur et optimisation avec mesure et précaution, en fonction de vos objectifs.

Pour conclure

Le traitement des médias représente un important levier d’optimisation de la performance de votre site. Et des outils d’automatisation peuvent vous permettre d’améliorer votre webperformance de manière significative, sans effort.

Toutefois, la webperformance reste une recette complexe aux ingrédients multiples… Et toutes les optimisations ne peuvent être menées de front ! Pour ne pas vous tromper de bataille, il est essentiel de définir vos propres KPIs, contextualisés à votre plateforme et votre secteur d’activité. Une agence comme Synolia, spécialisée en audit de performance et optimisation de plateforme e-commerce, peut vous aider à prendre le recul nécessaire pour définir les axes d’amélioration les plus pertinents. Cela en tenant compte de votre contexte, de vos objectifs et de l’expérience d’utilisation réelle de votre plateforme.

Je prends contact

LinkedIn Email
Découvrez également...