cdc
E-commerce

Rédiger un cahier des charges
e-Commerce 1/2

Par Audrey le 29 novembre 2011
Entre disposer d’une idée géniale pour lancer un business en ligne et arriver à structurer les besoins et les moyens à mettre en œuvre pour la concrétiser, il y a un pas que beaucoup trop d’entrepreneurs hésitent à franchir. Résultat : le webmarchand se retrouve bien souvent avec des solutions peu ou mal adaptées, et le projet lui même est mis en danger par ces approximations. Pourtant, rédiger un cahier des charges n’a rien de bien compliqué…

Nous vous apportons quelques idées pour y arriver plus efficacement.

La réussite d’un projet de mise en œuvre d’une plateforme E-commerce passe par une conjonction de facteurs qu’il est essentiel de réunir :

  • Trouver le bon prestataire
  • Qu’il comprenne votre projet
  • Qu’il mette en place dans votre contexte projet la bonne solution.

Pour atteindre cet objectif, la réalisation d’un cahier des charges est indispensable.

Quelque soit la taille de votre projet E-commerce, il est indispensable de poser sur le papier l’ensemble de vos besoins. Vous disposerez ainsi de votre propre fil conducteur pour mener à bien votre projet ce qui permettra également aux partenaires que vous allez solliciter d’avoir une bonne connaissance globale de ce dernier.

 

Attention cependant : la rédaction de votre cahier des charges ne vous épargne pas forcément de devoir mener avec le prestataire retenu une seconde phase de spécifications avant d’engager les développements. Le cahier des charges sert à présenter dans le détail votre projet, il ne définit pas comment y arriver. Selon la complexité du besoin exprimé, la phase de spécifications fonctionnelles et techniques peut être la seule garante de la définition précise et exhaustive des moyens à mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs.

Mais pour l’heure, revenons à votre cahier des charges.

 

Plan du document :

Le cahier des charges E-commerce doit tout d’abord présenter l’origine du projet, son contexte, et l’objectif global attendu.

Il doit ensuite présenter le planning de mise en œuvre attendu ainsi que les conditions d’intervention du prestataire et les contraintes que vous souhaitez lui imposer. Enfin une large part du document doit être consacrée à la présentation fonctionnelle et technique du besoin.

 

On peut le résumer globalement ainsi :

 

Contexte du projet

Cette section doit décrire votre organisation, la situation actuelle de l’entreprise, ainsi que les enjeux que vous souhaitez relever par la mise en place de la nouvelle plateforme E-commerce. L’objet ici est de faire comprendre à un prestataire qui ne connait pas forcément votre métier, la situation économique dans laquelle vous évoluez, les solutions qui sont éventuellement en place aujourd’hui dans votre entreprise et les freins que vous rencontrez pour faire croître votre activité.

L’analyse de l’existant est très importante pour la mise en place d’un nouvel outil : l’idée est de capitaliser sur les erreurs ou les réussites passées pour en tirer ensemble des leçons et faire de cette nouvelle version une plateforme réellement optimisée.

Architecture actuelle

La description de l’architecture logicielle actuellement en place dans votre société donnera de nombreuses indications à votre prestataire. Elle lui permettra tout d’abord de connaître l’environnement informatique global de l’entreprise et donc d’anticiper, au cas où certaines « briques » de votre architecture perdurent, les passerelles qu’il s’agira demain de mettre en œuvre avec la nouvelle plateforme. Elle donnera également des indications sur « l’état de l’art » du projet E-commerce dans votre entreprise : si vous disposez d’un simple site vitrine, ou si au contraire vous disposez d’une solution globale ERP / CRM / E-commerce votre approche de la vente en ligne ne sera certainement pas la même et la solution qui peut vous être proposée ne sera pas forcement la même non plus. Il s’agit en effet de « calibrer » la future plateforme en fonction de votre organisation interne, de vos ressources disponibles et de leurs compétences.

Enfin, prenez soin de préciser les éléments de volumétrie actuels et attendus pour ce projet : quel est votre trafic journalier en termes de visites, visiteurs, combien de commandes traitez vous par jour, quelle est la structure de votre catalogue, combien de produits, de sous-catégories ?? Ce sont autant de questions essentielles qui permettront là aussi, de calibrer votre besoin.

Dernier point : si des facteurs propres à votre secteur, votre activité sont de nature à modifier cette volumétrie (changement de législation vous ouvrant bientôt d’autres marchés, intégration de nouvelles gammes à votre catalogue etc.) veillez à bien les préciser.

Planning de déploiement souhaité

Indiquez ici les grands jalons de votre planning projet. Si le projet est complexe, n’hésitez pas à le « lotir » en différentes étapes. N’oubliez pas qu’un projet E-commerce se fait à deux, le prestataire E-commerce mais aussi le porteur de projet seront mis à contribution. Si le planning que vous imposez devient intenable pour le prestataire, il le sera certainement aussi pour vous !

Enfin, précisez la flexibilité dont vous disposez par rapport à ce planning.

Lire la suite

LinkedIn Google+ Email
Decouvrez également...